Petit éolien : l’énergie renouvelable la plus rentable !

Qu’est-ce que le petit éolien ?

- Le petit éolien, appelé aussi individuel ou domestique, rassemble toutes les éoliennes dont la puissance est inférieure à 36 kilowatts, montées sur des mâts de moins de 35 mètres de haut (source ADEME).

- En somme le petit éolien est un moyen de production individuel de l’électricité.

- Ce sont donc des aérogénérateurs qui transforment l’énergie cinétique en énergie mécanique puis en énergie électrique.

- Le petit éolien est donc muni d’hélices à pales qui, sous l’action du vent, se mettent en rotation et entrainent une génératrice qui produit du courant électrique. Ce courant passe ensuite vers un régulateur puis est injecté dans le réseau ou stocké dans des batteries. Ainsi, le petit éolien peut être soit raccordé au réseau électrique national, soit être complètement autonome.

Le petit éolien : un peu d’histoire…

- Le moulin à vent est utilisé depuis des temps très reculés. Nous avons des preuves de son utilisation en Iran et en Crête. Aujourd’hui nous trouvons encore, dans les zones rurales, beaucoup de moulins couplés à des pompes à eau pour irriguer, assécher, alimenter etc.

- Le premier à avoir utilisé du petit éolien à des fins électriques est Charles Francis Brush. C’était en 1888 !

- Quant à la première éolienne à générer de l’électricité, elle a été mise au point deux ans après par Poul La Cour.

- Le petit éolien a commencé à être produit industriellement à partir des années 1920.

À quoi sert le petit éolien ?

- Le petit éolien est une source d’électricité non polluante, qui nécessite peu d’entretien. Le petit éolien sert, soit à couvrir l’alimentation en électricité de petits appareils électriques, soit à alimenter des dispositifs de pompage, de chauffage ou encore d’éclairage.

- Vous le trouverez beaucoup à la campagne, sur des bateaux, des caravanes etc.

- Notez que le petit éolien est très souvent couplé à une installation de panneaux photovoltaïques.

- La performance du petit éolien s’améliorant régulièrement, il n’est pas rare maintenant de rencontrer des habitations en complète autonomie. C’est aussi le cas de nombreux voiliers.

Le potentiel du petit éolien en France :

- La position géographique de la France en fait le deuxième gisement pour le petit éolien en Europe après le Royaume-Uni.

- Les zones les plus fortement venteuses se trouvent à l’ouest du pays (de la Vendée au Pas de Calais), sur la côte Languedocienne et dans la Vallée du Rhône.

- 63 % de la production éolienne globale française se trouve en Champagne-Ardenne, en Picardie, dans la région Centre, le Languedoc-Roussillon, la Bretagne et la Lorraine.

- Enfin, en moyenne en France, une éolienne fonctionne 80% du temps, ce qui place le photovoltaïque loin derrière !

Le petit éolien est-il rentable ?

- Tout d’abord, l’énergie éolienne, toutes tailles confondues, représente la deuxième source d’énergie renouvelable après l’hydroélectricité, soit 2,4 % de la production d’électricité mondiale.

- En France, l’installation de petit éolien est considérée rentable si la vitesse du vent atteint une moyenne de 5,6m/s par an (à peu près 20 km/h). De manière générale un site avec des vents de 30 km/h produit 8 fois plus qu’un site avec des vents de 15 km/h.

- La qualité du vent est directement responsable de la rentabilité de votre installation. Les facteurs importants du vent sont : sa vitesse, sa stabilité en direction et l’absence de turbulences.

Ainsi certains positionnements augmentent la vitesse du vent :

- Tout d’abord positionner son petit éolien le plus haut possible. En effet, la qualité du vent est meilleure en hauteur car elle n’est pas perturbée par les irrégularités du sol.

- Ensuite, placer du petit éolien entre deux obstacles conduit à une accélération de l’air. Par exemple entre deux bâtiments ou deux collines etc.

- De même, au niveau du sommet d’une maison, d’une colline ou d’une montagne, l’air va beaucoup plus vite.

- Placer du petit éolien près de la mer, d’un lac ou d’un fleuve. En effet, comme le vent ne rencontre pas d’obstacle, sa vitesse est plus constante et importante.

- D’une manière générale il faut tenter d’éviter des zones ou le vent sera turbulent. En effet, cela aura pour effet d’user prématurément les éléments de votre petit éolien.

Rentabilité du petit éolien : un cas pratique !

Prenons l’exemple de notre éolienne adaptoo 300 Watts max.

- Pour le petit éolien en France, le champ possible d’une exploitation rentable couvre à peu près 50% de notre territoire.

- Dans ces régions, cette éolienne est susceptible de fournir jusqu’à 45 KWh par mois, soit 1,5 KWh par jour.

- Astuce : pour nos autres modèles de petit éolien, il vous suffit de reprendre ces chiffres en leur appliquent le bon ratio de puissance.

Si, par exemple, vous êtes situés dans la région de Chartres :

- L’investissement, hors batteries et convertisseur, pour obtenir 45 KW/h par mois avec notre éolienne est d’approximativement 1100 € TTC (mât compris).

- Alors que, de novembre à février, pour avoir le même rendement avec une installation photovoltaïque, il vous faut dépenser 3 fois plus (soit 3200 € TTC pour 9 à 10 capteurs mono-cristallins) !

- En conséquence, seules les zones les plus ensoleillées (Méditerranée, Provence, La Rochelle…) peuvent permettre au photovoltaïque de rivaliser économiquement avec le petit éolien !

Pour conclure :

- En 2014, le coût moyen de l’électricité d’origine renouvelable était, pour le solaire photovoltaïque, de 142,50 € le MWh et pour la production éolienne terrestre de 82 € le MWh… No comment !

- C’est pourquoi nous ne proposons pas encore de photovoltaïque sur notre site car, de manière générale, il représente un investissement supérieur à rentabilité égale…

- De plus, la durée de vie d’une éolienne est de 20 à 30 ans ce qui n’est pas le cas d’un panneau photovoltaïque…

Petit éolien : de quoi se compose une éolienne ?

- Tout d’abord, une éolienne comporte un mât pour placer le rotor à la hauteur suffisante nécessaire à son fonctionnement.
Ce mât est autoporteur ou haubané. Comme nous l’avons déjà vu, plus le mât est haut et moins il y aura de turbulences.

- Ensuite une éolienne comporte une nacelle. Celle-ci permet à l’éolienne de tourner en fonction du vent, sur le même principe que les “girouettes” placées parfois sur nos maisons.

- Puis, l’éolienne se compose d’un rotor. Le rotor est composé de plusieurs pales et du nez. Ainsi, le rotor est mû par l’énergie du vent et est couplé au système mécanique pour utiliser l’énergie produite. Sa fréquence de rotation est en général de 10 à 25 tours par minute.

Petit éolien : quels sont les différents types d’éoliennes ?

Les types à axe horizontal :

Ce type représente la majorité du petit éolien dans le monde.
C’est une hélice montée en haut d’un mât qui est perpendiculaire au vent.

Les types à axe horizontal :

- Tout d’abord le type Savonius. Il s’agit de plusieurs godets demi-cylindriques désaxés. On le retrouve sur de nombreux bâtiments car il dispose d’un faible encombrement et est relativement silencieux.

- Ensuite le type Darrieus. Le petit éolien de type Darrieus reprend le principe de l’effet de portance du vent qui s’exerce sur une aile d’avion.

- Les panémones reprennent, quant à elles, l’effet de portance du vent qui s’applique sur une voile de bateau.

- Enfin, notez que certaines éoliennes sont un mélange des deux types : Darrieus et Savonius.

Vous voulez des renseignements complémentaires pour l'installation de votre petit éolien ?

Appelez-nous au 04 84 85 97 30 ! Nous pourrons vous conseiller gratuitement sur le choix de votre installation.
Éolienne Domestique 300W Marine
1 avis
Plus que 4 unités
899,90 € 809,91 € T.T.C.
Voir
Éolienne Particulier Sans Permis
Éolienne Particulier Sans Permis
Sortie 48 Volts, 2000 Watts
En cours de réapprovisionnement
2 490,00 € 2 241,00 € T.T.C.
Voir
3 avis
En stock
249,90 € T.T.C.
Voir
Mon panier
Votre panier est vide.